Breitling B55 Connected : une montre plus connectée qu’intelligente

On 15 juin 2015 by watchesfr

En septembre dernier, quand Tim Cook a présenté son « one more thing », le monde de l’horlogerie de luxe s’est amusé du phénomène des smartwatches en rappelant que les consommateurs qui aiment les montres ne craqueront que rarement pour des objets au design qui manquent cruellement de caractère.

Si la Gear S et la G Watch ont en effet plus de qualités intrinsèques que de courbes élégantes, les derniers modèles présentés lors du Mobile Word Congress (Huawei Watch et G Watch Urbane pour le citer qu’eux), sans parler de l’accessoire connecté de Cupertino qui soulève bien des passions depuis sa présentation, s’adressent clairement aux amateurs d’horlogerie. Il n’en fallait évidemment pas plus pour que certains osent s’associer au phénomène.

Une montre traditionnelle connectée

Si Swatch a été l’un des premiers à annoncer le développement d’une smartwatch pour venir croquer de la Pomme, c’est Breitling qui présente sa montre connectée, la B55 Connected. Le design, autant dans le cadran que dans le châssis, reprend les caractéristiques de la marque suisse. Replique Breitling Montre S’y ajoutent de petits écrans secondaires LCD et un pictogramme indiquant une certaine connectivité. Sa nature ne fait d’ailleurs aucun doute : il s’agit du Bluetooth.

Techniquement, peu d’éléments ont été dévoilés par Breitling. Nous savons que la montre s’appuie sur un quartz plus précis pour le Calibre, un accéléromètre pour certaines fonctions d’accessibilités, une batterie rechargeable via un connecteur maison sur le côté gauche, un boîtier en titane et la connexion Bluetooth précitée. D’autres capteurs devraient également être de la partie, mais cela n’est pas précisé. Ajoutez également à cela deux boutons autour de la couronne, laquelle sert aussi bien à activer le rétroéclairage qu’à sélectionner certaines fonctions. Le bracelet est en caoutchouc. C’est presque décevant…

replique breitling

Des services chronométriques, pas multimédias

La connexion Buetooth sert évidemment à connecter la B55 à une application pour smartphone. Cette dernière sert aussi bien à synchroniser certaines informations avec la montre (horloge, chronomètre, fuseau horaire, mode nuit, etc.) qu’à assurer la connexion avec la montre et à obtenir le niveau de charge de la batterie. Pas de notifications. Pas d’applications supplémentaires. Pas de petits jeux rigolos. Replique Breitling ne spécifie pas quels OS sont compatibles (et encore moins les versions), mais l’iPhone 6 est utilisé pour toutes les démonstrations. Ce qui en certifie au moins un.

Dans la présentation de son produit, Breitling s’efforce de conserver un positionnement qui lui est propre. Le produit est destiné aux amateurs de montre, mais surtout à une clientèle aéronautique (des pilotes en gros). C’est la cible historique de la marque suisse. C’est donc logique. Ensuite la B55 Connected ne se veut pas être l’extension ou l’esclave du smartphone, c’est tout le contraire. Breitling présente son accessoire comme le seul maître à bord, le mobile ne servant finalement qu’à faciliter l’accès aux services supplémentaires.

Pas de prix annoncé, mais il devrait être à la hauteur de la marque (c’est-à-dire pas très accessible). Pas de date de disponibilité. Mais un aveu : les montres connectées pourraient finalement avoir un impact sur l’horlogerie traditionnelle.

Laisser un commentaire